Logo bandeaux

carteQuébec, Canada

1776, rue Ludger-Côté
Chambly QC  J3L 5X7
Tél. : 514 944-7357
Courriel: info@acdeaulf.ca

À surveillernouvelles

 

Les 9 et 10 juin 2015

Journées d’étude de l’ACDEAULF
Pour information

separateur

Du 10 au 14 juin 2015

Assemblée mondiale du Conseil international de l’éducation des adultes
Pour information

separateur

Du 5 au 10 juillet 2015

Cours d’été international relatif aux droits de l’enfant
Séance d’information gratuite les 26 et 28 mai 2015 par webinaire
Pour information

separateur

Nouvelles

9 et 10 juin 2015 à l’Université de Montréal
Journées d’étude de l’ACDEAULF

La formation continue appuyée par les technologies : valeur, perception, impact!

Programme
Formulaire d’inscription

separateur

Consultez le calendrier 2014-2015

separateur


Mot du président

Signes encourageants pour le financement de l’éducation des adultes en milieu universitaire

Le rapport final du chantier sur le financement des universités québécoises a récemment été rendu public suite à son dépôt officiel au mois de juin dernier. À la lecture de celui-ci, l’ACDEAULF se réjouit de lire des recommandations qui vont dans le sens du maintien du statu quo et de la reconnaissance de l’importance des programmes universitaires à temps partiel, principalement composés d’adultes.

Pourquoi porter une attention particulière à cette catégorie d’étudiants ? Parce qu’elle représente près de 25 % des effectifs de grandes universités à charte dont les universités de Montréal, Laval et Sherbrooke et de 40 % à 50 % dans les universités telles l’UQAM, l’UQAR et les HEC. Il s’agit donc d’une proportion importante qui a assurément permis au Québec de faire un pas de géant dans la fréquentation des universités.

En effet, en 45 ans, l’effectif étudiant est passé de 43 500 à 225 000 étudiants en 2012-2013, soit le quintuple. L’une des bonnes nouvelles qui mérite notre attention tient à la reconnaissance des programmes courts, notamment les certificats, qui « répondent à des besoins réels et sont un outil précieux, soit pour accroître le niveau de diplômation des adultes, soit pour attirer les jeunes qui ne sont pas prêts au départ à s’engager dans de longues études de grade » (Rapport final du Chantier sur la politique de financement des universités, juin 2014, p.41). Pour nous qui prônons l’accessibilité des adultes aux études universitaires, nous ne pouvons pas demander mieux.

L’autre élément à souligner est la considération du fait que le calcul des coûts des étudiants à temps partiel est souvent sous-estimé dans le financement des universités. En effet, le calcul budgétaire actuel se base principalement sur les étudiants en équivalence au temps plein (EETP). Pourtant, un étudiant à temps partiel nécessite généralement des coûts administratifs similaires à celui à temps plein, tel que le traitement du dossier de l’étudiant par le registrariat. Étant donné l’importance accordée, il serait mal vu de couper à ce niveau.

L’ACDEAULF se montre satisfaite et favorable aux conclusions de ce rapport en matière de financement de la formation universitaire offerte aux adultes. Par ailleurs, dans le contexte d’austérité actuelle du gouvernement du Québec, nous espérons que leurs recommandations auront un écho favorable et que le gouvernement aura suffisamment de vision pour aller au-delà d’un simple exercice comptable. Pour nos confrères hors-Québec, souhaitons que ce rapport puisse leur servir de levier afin de faire avancer la place de l’éducation des adultes en milieu universitaire, où le Québec fait figure de bon premier.

Nadine Le Gal

Richard Chénier
Président


© 2014 - ACDEAULF. Tous droits réservés | Conception XO Média